LOADING

Type to search

Manger des tapas à Almuñécar, les meilleurs bars à visiter en ville

S’il y a quelque chose de caractéristique de toute la province de Grenade, ce sont les tapas. Almuñécar et La Herradura, sur la Costa del Sol tropicale, sont l’un des meilleurs endroits pour déguster des tapas à tout moment de l’année grâce à son climat privilégié, ainsi qu’à la générosité de ses tapas, et qui ne souffrent pas des foules massives de touristes comme dans d’autres villes côtières plus occidentales d’Andalousie.

Les tapas, ou le fait d’aller manger des tapas, est une expérience à ne pas manquer.
Une tapa est un petit en-cas servi gratuitement avec toute boisson.

Selon la politique de chaque établissement, vous pouvez choisir jusqu’à deux variétés de tapas à chaque tournée par groupe de clients, ou bien ils auront une commande établie pour la première, la deuxième… qui augmentent généralement en termes de portions à mesure que les tournées augmentent.

Almuñécar et La Herradura sont connues pour leurs énormes tapas à très bon prix, donc manger des tapas est toujours une option très économique et variée. Une bière ou une boisson non alcoolisée coûte environ 2 euros dans tous les bars de la région.

Deux verres avec leurs tapas respectives, ou trois pour les plus gloutons, seraient l’équivalent d’un plat du jour dans n’importe quel autre bar ou restaurant du reste de l’Espagne.

Donc, si vous visitez Almuñécar ou La Herradura, n’hésitez pas à prendre deux ou trois bières au déjeuner ou au dîner, ce sera très économique et vous profiterez de la gastronomie locale. De plus, si vous êtes fatigué de boire ou si vous n’avez pas très soif, vous pouvez toujours commander des raciones ou une tapa supplémentaire dans n’importe quel bar.

Certains, mais pas tous car l’offre est presque illimitée, des bars les plus emblématiques d’Almuñécar et de La Herradura sont :
Bar los Pajaritos, bien qu’il s’agisse d’un bar traditionnel, il est aussi très glamour car il est fréquenté par certaines célébrités, comme Eva Hache ou le Loco de la Colina, Jesús Quintero.

Il est situé dans un endroit très central, et les jours de fête, il est toujours plein à craquer. Et leurs tapas sont toujours à base de poisson et de fruits de mer.

La Bodeguita, est un autre classique qui ne peut manquer dans aucune liste qui se respecte, et la plupart de ses tapas sont des “pescaíto frito” (poissons frits), si caractéristiques de la région.

Bar Higuitos, qui dispose d’une grande terrasse et est idéal pour une paella de tapas.
Restaurante Andalusí, qui, bien qu’étant un restaurant, possède également un espace tapas dans son bar, très proche de la plage.

L’origine de cette coutume n’est pas claire et se perd dans l’histoire, mais il existe plusieurs hypothèses, depuis celle qui raconte que c’est le roi Alphonse X le Sage qui s’est vu prescrire par son médecin de prendre des gorgées de vin en raison d’une maladie, et pour éviter les effets de l’alcool, il mangeait une petite portion de fromage ou de jambon entre les gorgées.

Une fois rétabli, il ordonna que le vin ne soit pas servi dans les auberges de son royaume sans être accompagné d’une portion de nourriture, afin que les convives ne soient pas aussi affectés par l’alcool contenu dans le vin, masquant ainsi ses effets.

Il y a aussi l’idée que pendant le Moyen Âge, pour empêcher les mouches de pénétrer dans la boisson, le verre était recouvert d’un morceau de pain ou de jambon ; et une autre version de l’histoire de la tapa est d’empêcher les rixes et les bagarres dans les tavernes à cause de l’alcool, de sorte que les monarques catholiques ont ordonné qu’une portion de nourriture soit servie avec les boissons pour atténuer l’ivresse.